Les travaux que l’on peut réaliser avec une tronçonneuse

Lorsqu’il s’agit de couper et d’élaguer des arbres dans votre jardin, les tronçonneuses sont l’outil de choix. En effet, on en trouve de nombreux modèles sur le marché. Il s’agit notamment des tronçonneuses à fil, à batterie et à moteur thermique. Afin de choisir le bon modèle, vous devrez inévitablement tenir compte du travail que vous souhaitez effectuer. Mais quel genre de travail peut-on faire avec une tronçonneuse ? Trouvez toutes les réponses dans les prochaines lignes de cet article.

L’abattage d’arbres

Lorsque l’on parle de tronçonneuses, la première catégorie d’utilisateurs qui vient à l’esprit est évidemment la foresterie. Les entrepreneurs forestiers utilisent régulièrement des tronçonneuses pour couper, démolir et abattre les arbres lors des opérations d’exploitation forestière. Vous pouvez l’utiliser en agriculture, en agroforesterie, en jardinage, etc. Il est utile pour couper du bois de chauffage et aménager votre espace vert. En effet, à part cela, elle est également utilisée pour couper les arbres et tailler les haies. Vous pouvez donc l’utiliser pour vos travaux d’abattage et d’élagage. Pour l’élagage, vous devrez utiliser un appareil qui vous permettra d’atteindre les arbres les plus hauts. Pour travailler depuis le sol, vous aurez besoin d’une élagueuse à perche.

Les tronçonneuses sont des outils de choix pour couper et élaguer les arbres dans le jardin. Qu’il s’agisse d’un simple élagage ou de l’abattage de grands arbres, il existe une tronçonneuse adaptée à chaque usage.

Débiter un tronc en bûches pour le bois de chauffage

La tronçonneuse constitue la machine principale pour l’abattage des arbres. Une machine dotée d’un guide-chaîne de 35 cm de long est suffisante pour couper des bûches de taille moyenne. En outre, elle est généralement moins lourde et donc plus facile à manipuler qu’une machine ayant une plus grande capacité de coupe.

Les outils à main se limitent à un crochet à bec pour couper les petites branches. Pour fendre un tronc, il suffit d’un merlin et de deux ou trois coins en acier, qui se fendent plus facilement lorsque le bois est noueux. Le merlin est l’outil du bûcheron : il possède un fer carré à une extrémité pour taper et une extrémité pointue à l’autre pour séparer les bûches fendues. La taille des bûches utilisées comme bois de chauffage dépend de la taille de votre poêle, insert.

Si possible, coupez le tronc à un tiers du diamètre. La chaîne peut se coincer, alors faites rouler la bûche et coupez le dernier tiers de la même manière. Si la bûche n’est pas dans la bonne position, soulevez-la avec un morceau de bois et glissez une bûche en dessous avant de la couper. Les premiers morceaux de bois coupés sont généralement trop grands pour entrer dans la cheminée. Pour les diviser en quartiers, posez-les à la verticale sur la souche servant de billot. Utilisez ensuite le côté plat du merlin pour enfoncer un coin au milieu de la bûche jusqu’à ce qu’elle se fende.

Élaguer ses arbres

La chaîne de la tronçonneuse doit être parfaitement aiguisée et tendue de manière à glisser sur le guide. Si elle est trop lâche, elle se détachera du guide. Ajustez si nécessaire. Tenez fermement l’appareil : main droite sur la poignée arrière et main gauche sur la poignée avant si vous êtes droitier. Après le démarrage, relâchez l’accélérateur : la chaîne doit s’arrêter de tourner. Coupez toujours à grande vitesse, en pressant le corps principal de la branche contre les mâchoires de la machine.

Pour éviter les rebonds dangereux, ne travaillez jamais avec la chaîne à l’extrémité du guide. Dégagez d’abord les branches entrelacées de la tête de l’arbre. Traitez-le par le haut, en appliquant une légère pression sur l’unité. Taillez une grosse branche avant de la couper pour la rendre plus légère. Laissez quelques branches sous l’arbre pour le maintenir en place pendant que vous travaillez. Plus d’infos sur le site tronconneuse-comparatif.com.