Les galeries Lafayette rachètent La Redoute

C’est par l’intermédiaire de son holding Motier que le groupe galeries Lafayette rachète à 51% les parts d’action La Redoute. L’ambition est d’en acquérir les 100% très prochainement. Le rapprochement des deux groupes  va permettre de créer les bases d’une nouvelle alliance commerciale omnicanale.

Faire naitre un groupe leader du e-commerce

La redoute est aujourd’hui un des chefs d’orchestre du e-commerce français dans le secteur du textile et de la mode. A la tête d’un chiffre d’affaire de 750 millions d’euros et de 9 millions de visiteurs par mois sur son site internet, La Redoute a pour objectif de développer sa notoriété  et de vendre encore plus en boutique physique et dématérialisée.

Les Galerie Lafayette représentent pour La Redoute un investisseur ambitieux et prestigieux pour l’avenir. L’objectif marketing est de renforcer la position du groupe en France et à l’international. Sur un plan financier, La Redoute vise le milliard d’euros de chiffre d’affaire avant 2021.

Le groupe galerie Lafayette devrait aussi profiter du savoir faire de La Redoute pour développer son économie digitale. Le regroupement devrait aussi permettre de créer une synergie commerciale prometteuse entre les deux groupes afin d’acheter plus de produits et de magasins physiques. Il est aussi envisager de pouvoir mettre à disposition des clients la redoute des points de livraison directement dans les magasins Lafayette. En contre partie, les galeries Lafayette auront l’opportunité de profiter du réseau d’expédition du groupe La Redoute.

Le rapprochement est aussi la possibilité d’accroitre l’espace de vente des deux entreprises. La Redoute diffusera ses produits dans les magasins galerie Lafayette alors que ces dernières pourront vendre online sur le site de la Redoute. Les circuits de distributions seront alors partagés.

La hiérarchie du groupe La Redoute restera identique.ses co-présidents N.Balla et E.courteille continuent de gérer le groupe avec les dirigeants et cadres déjà en place.

L’accord commercial devrait avoir lieux dans les prochains mois avant la fin de l’année.

Le nouveau groupe devrait financièrement impressionner et peser pas moins de 4,5 milliards d’euros de chiffres d’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *